Institut Belge de Biologie Totale des Êtres Vivants

Roméo et Juliette (de William SHAKESPEARE)

dimanche 15 février 2009 par Administrateur

William SHAKESPEARE (1564-1616) est célèbre comme dramaturge anglais dans le monde entier. Ne dit-on pas que la langue anglaise est la « langue de SHAKESPEARE » ?

Dans sa célèbre pièce « Roméo et Juliette », il affuble Juliette d’une maladie [1].

Quelle est cette maladie ?

Un bouton de fièvre ou herpès labial !

Quel est le conflit biologique de l’herpès labial ?

Voici le raisonnement pour trouver le conflit biologique :

- quelle est la fonction de la peau ?

Réponse : surface de contact, de séparation entre le milieu extérieur et intérieur

- quelle est la fonction des lèvres ?

Réponse : donner des baisers (des bisous).

Le conflit biologique du bouton de fièvre ou herpès labial est donc un « conflit de séparation dans le baiser » [2].

Dans cette dramaturgie, William SHAKESPEARE cite le mot « lèvres » 20 fois et le mot « baiser » 12 fois.

Citons un passage :

« Si j’ai profané avec mon indigne main cette châsse sacrée, je suis prêt à une douce pénitence : permettez à mes lèvres, comme à deux pèlerins rougissants, d’effacer ce grossier attouchement par un tendre baiser » (Scène V).

[1Jacques THOMAS, Les maladies psychosomatiques, éd. MARABOUT, 1997 (ISBN 2-501-02953-4), p 45.

[2En biologie totale des êtres vivants, nous savons que l’herpès labial est dû à un virus. Il n’empêche que le conflit biologique est bien présent et retrouvé en consultation.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3132 / 596959

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Documentation  Suivre la vie du site Littérature   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License